skip to Main Content


Les codes vestimentaires traditionnels et contemporains
Thème
: Corps / vêtement / apparence
Classe : 2 classes de terminale SAPAT (Services aux Personnes et Aux Territoires) / 49 élèves / Lycée d’enseignement agricole privé Provence Verte, Saint-Maximin-la-Sainte-Baume (83)
Enseignant.e.s : Stéphanie Mérianne et Stéphane Silvestri, enseignants d’éducation socioculturelle
Date : janvier à mai 2019
Enquête : enquête auprès d’élèves du centre-ville de St Maximim
Visite : Musée des Comtes de Provence
Pratique artistique : mises en scène photographiques avec Léna Durr, photographe et plasticienne
Restitution : exposition au Musée des Comtes de Provence
Partenaires : Direction régionale des affaires culturelles de Provence-Alpes-Côte d’Azur / musée des Comtes de Provence ; Marie Brard, directrice des Musées et Centres d’Art ; Camille Robillard, chargée des collections ; Stéphanie Wirkel  responsable de médiation ; Lucy Douzant, agent d’accueil et de médiation ; Cathy Piasco, Présidente de l’Association des Tambourinaires de San Sumian

StMaximim1

 

 

Les tribus urbaines : 100 ans de style et de contre-culture
Caroline YOUNG
Editions Glénat. Grenoble, 2016
L’ouvrage traite de la façon dont nous exprimons notre individualité et nos opinions politiques par les choix que nous faisons dans la manière de nous présenter au monde.

en cours

Après avoir découvert, en images, des styles vestimentaires empruntés à différentes époques, régions et cultures à travers le monde, les élèves ont réalisé des enquêtes de terrain ethnographiques sur le thème du vêtement et de la mode : ils ont mené des entretiens au sein de leur établissement, auprès d’élèves d’autres classes, et réalisé des micros-trottoirs auprès des passants et des commerçants du centre-ville de Saint-Maximim.

Grâce à l’équipe de médiation et de conservation du musée des Comtes de Provence, les élèves ont aussi effectué une visite active du musée durant laquelle ils ont appris à repérer les spécificités des costumes traditionnels exposés. Ils ont également été sensibilisés aux enjeux et aux techniques de la conservation préventive.

Cette visite a été complétée par une rencontre avec la présidente de l’Association des Tambourinaires de Sant Sumian, l’occasion pour les élèves de découvrir le costume provençal et ses principales variantes tout en interrogeant la notion d’identité régionale.Avec l’aide de l’artiste Léna Durr, ils ont réalisé des mises en scène inspirées des codes vestimentaires traditionnels (provençaux) et contemporains. Les photographies de ces mises en scène, qui ont été réalisées dans l’enceinte du lycée agricole, ont été exposées au musée au mois de mai, puis au lycée.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lire la suite

Pour se familiariser avec les techniques d’entretien, les élèves se sont interviewé eux-mêmes en classe puis ont interviewé des élèves d’autres classes qui étaient volontaires. Cette dimension d’échange était importante car les élèves de SEGPA ont rarement l’occasion de tisser des liens avec des élèves d’autres filières.

Lors d’une sortie au Centre de Conservation et de Ressources du Mucem, les élèves ont visité l’appartement témoin puis observé une sélection de vêtements de style, d’époque et de provenance variés qui avaient été sortis pour eux des réserves : robe de mariée tunisienne datant du XIXe siècle, robe de soirée, maillots de football, tee-shirt graffés, etc. Ils ont pu aussi manipuler, avec des gants, un maillot de football acquis par le musée à l’issue de la coupe du monde France 98.

Avec l’aide de Clémentine Carsberg, plasticienne, ils ont réalisé, au collège, des panneaux passes-têtes à partir de leurs silhouettes qui ont été projetées au sol à l’aide d’une lampe puissante puis tracées sur du papier kraft. Les silhouettes ont ensuite été habillées ou camouflées à l’aide de motifs simples. Ces réalisations ont fait l’objet de séances photo de chacun dans sa silhouette, des autres dans la silhouette de chacun… les élèves ont commenté les sensations éprouvées à la vue de leur silhouette légèrement déformée par l’approximation de la projection et du trait. Ils ont aussi raconté ce qu’ils avaient ressenti en expérimentant physiquement l’apparence de l’autre.

Les panneaux-silhouettes ont été exposés dans le hall du collège avec des textes présentant le travail effectué tout au long de l’atelier et des extraits d’entretiens.

Back To Top